Testés et approuvés : Les plantes en pot pour les balcons et les terrasses

plante en pot

Aujourd’hui, nous allons parler pot ! oui, je pense à ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un jardin, mais qui peuvent accueillir une plante en pot ou plusieurs sur leur rebord de fenêtre et sur leur balcon…Je me rappelle d’ailleurs de mon tout premier jardin : un petit balcon de 3 m² où j’avais quelques jardinières emplies de bulbes (des narcisses et des muscaris) et quelques géraniums (pelagornium, pour être plus exacte…). Rien d’original, je débutais !

Mais depuis, les idées ont fait du chemin. Désespérant de ne pas avoir l’opportunité d’un jardin, je me suis mise à tout tester, tout tenter pour avoir des plantes en pot…et quelques plantounes y ont laissé leur peau 😉 Mais quelques réussites aussi, qui méritent que j’en parle, des fois que mes expériences végétales puissent servir à quelqu’un (et épargner d’autres plantounes innocentes !).

Choisir sa plante en pot : mes réussites

Feuillage et couleur : Les arbustes persistants

J’ai d’abord testé les rhododendrons et les azalées en pot, puis les camélias. Les rhododendrons (et azalées) supportent très bien la culture en pot ; pour le camélia, c’est plus délicat, mais tout à fait envisageable. Dans tous les cas, prévoyez un pot de grande taille, où il pourra se sentir à l’aise. Pour le reste, c’est comme en pleine terre, pas de soleil direct, et un arrosage fréquent avec de l’eau non calcaire. Préférez des espèces de petite taille (les camélias à petites fleurs doubles par exemple), à planter en terre de bruyère, et un surfaçage de la terre une fois par an pour rapporter des éléments nutritifs. Il vaut mieux protéger en cas de gel avec un voile d’hivernage, tout en stoppant les arrosages. Enfin, pour planter, attendez la fin de la floraison (je pense aux plantes offertes toutes fleuries…).

Beaucoup de petits arbustes persistants, comme les fusains, supportent très bien la culture en pot également. Les miens sont passés par à peu près tout (je vous ai dit que j’aime les martyriser…) et ils sont encore là. Un arrosage sporadique mais une exposition fraîche sera suffisante.

Testés et approuvés : Rhododendron ‘Shamrock’ : nain et d’un jaune frais ravissant , fusain (euonymus) ‘Emerald Gaiety’ : ultra résistant

rhododendron plante en pot
Rhododendron ‘Shamrock’

Grâce et éclat : les érables japonais

En ce qui concerne l’érable du Japon, mes expériences ont atteint leur paroxysme. Soleil direct, arrosage oublié en pleine canicule, changement brutal des conditions de culture…Ils sont passés par tout. Avec neufs exemplaires, je peux dire que l’échantillonnage de mon expérience  est validé 😉 Et franchement, aucune perte à déclarer de mon fait. Je peux donc le dire sans ciller : l’érable du Japon est bien moins difficile qu’on ne le pense, et c’est le must de la plante en pot. Bien sûr, mes protégés ont eu parfois quelques feuilles grillés par mon manque d’attention (un jour, je vous raconterai plus en détail les péripéties de mes petits érables…les pauvres).

Mais rien n’est irréparable (ou presque, si vous oubliez votre érable au fond du jardin ou les laissez un mois sans eau pendant les vacances, là je ne peux rien pour vous !). En fait, l’exposition est pour beaucoup dans leur résistance. Une ombre légère leur convient tout à fait, le plein soleil de mes débuts étant bien entendu fortement déconseillé…

Testés et approuvés : Acer palmatum ‘atropurpureum’, ‘Shirasawanum aureum’, ‘Ryugu’, ‘Seigen’, ‘Hino Tukasa’, ‘Tohoku Shishihenge’, dissectum ‘Emerald Lace’

érable du japon plante en pot
érable ‘Tohoku Shishihenge’

Facilité et rusticité : les vivaces

Les couleurs sont infinies, les floraisons s’étalent sur toute l’année…Que demander de plus? Vous pouvez varier les mélanges à volonté -toujours avec goût, bien entendu. Le choix est large, mais pour n’en retenir que quelques unes : alchémilles, corbeille d’argent, asters, heuchère, armoises (attention à la hauteur !), bergenia, nepeta, gaillarde, sedum, rudbeckia…Les graminées se prêtent très bien également aux jardinières et potées. L’important est comme toujours un arrosage suivi, et aussi, une taille régulière des fleurs fanées ! Les vivaces aiment qu’on soit aux petits soins.

Testés et approuvés : Hosta et heucheres en tout genre (‘Caramel’, ‘Amethyst Myst’, Beaujolais); Gaura  lindheimeri ‘Cherry Brandy’;  géranium ‘Rozanne et ‘Dragon Heart’ , delphinium ‘Pacific giant’, astilbe japonaise (pour l’ombre fraîche)

Des couleurs pour les hauteurs : clématite et jasmin

Une belle poterie,un joli treillage en métal, et voilà votre balcon paré pour une bonne partie de la saison…Les clématites et les jasmins (je parle là du jasmin officinal) sont des plantes plutôt faciles à vivre en potée, j’en ai conservés plusieurs années sans problème. Par contre, toutes les clématites ne sont pas adaptées, veillez à choisir une variété à très petit développement. Des fleurs à profusion et une végétation très volubile pour la clématite, un parfum irremplaçable et un feuillage d’un vert lumineux pour le jasmin. Pas de traitement particulier, à part une protection indispensable l’hiver, et pas de soleil direct l’été. Si la clématite est une bonne plante en pot, elle appréciera d’avoir un petit compagnon à ses pieds : une vivace naine, un petit lierre retombant…une année, j’ai même planté des batavias !

Testés et approuvés : clématite ‘Dancing Dorian’, clématite ‘Sweet Summer Love’

Des parfums pour la cuisine : les aromatiques

Parmi les plantes en pot, les aromatiques annuelles (basilic, persil, coriandre…) sont assez faciles : quand elles ont soif, elles vous le font comprendre. La difficulté réside plutôt vers les aromatiques de jardin sec : lavande, romarin, thym. Dans ces cas là, l’arrosage est difficile a appréhender, car il dépend de la largeur de votre pot, de l’exposition…et trop d’arrosage signe l’arrêt de mort de la plante. Un bassinage une fois par semaine par grande chaleur est recommandé, et surtout, pas de coupelle sous le pot. En général, elle n’aiment avoir les pieds dans l’eau !

Testés et approuvés : à peu près tout ! la sauge et la menthe fait partie de mes préférés; et je garde un pied de basilic plus de 6 mois dans l’année

plantes en pot

La plante en pot : focus sur quelques difficultés

Bon soyons honnête, pour en arriver là, il a bien fallu essuyer quelques échecs cuisants. La difficulté première d’une plante en pot est bien sûr l’arrosage. Quand on a compris ça, on se débarrasse de 70% des problèmes.

Les vivaces « exigeantes »

-Menthe : l’arrosage est essentiel, la menthe aime avoir les pieds humides. Sinon, elle dépérit très vite. Éviter le feuillage, qui lui, déteste l’humidité (simple la menthe ?). Le mieux que j’ai trouvé est le « bassinage » : je plonge quelques minutes le pot dans une bassine d’eau, jusqu’à ne plus avoir de bulles d’air qui remontent à la surface. Et c’est parfait.

-Fougère : même remarque, avec en plus une orientation au soleil modérée

-Népéta : il aime avoir de la place ! un petit pot étriqué ne lui suffira pas, et sa floraison (pourtant réputée comme des plus faciles) s’en fera ressentir.

Les arbustes et les grimpantes capricieux

-Clématite : c’est plutôt l’inverse de la menthe en pot. Une année, j’ai changé de pot une de mes clématites, en oubliant de percer le fond du nouveau contenant. Et après trois semaines de pluie, le résultat a été sans appel : la clématite dépérissait à vue d’œil. J’ai vite réparé mon erreur. Quelques jours après, elle repartait…Un arrosage très modéré donc pour la belle de l’air.

-Rosier : ce sont à mes yeux les plus difficiles à gérer. Arrosage, apport d’engrais, les rosiers supportent difficilement la culture en pot. D’expériences, toux ceux que j’ai eu en pot ont explosé une fois planté en pleine terre, alors qu’ils végétaient tristement jusque là.
Mes conseils: choisir un rosier adapté, être très pointu à la plantation, et ensuite sur l’apport d’engrais. Car le rosier est un gourmand…

 

Bon, l’un dans l’autre, essais après essais, vous verrez, votre balcon fleuri deviendra un vrai paradis sur terre…Ajoutez à votre composition quelques annuelles (cosmos, nigelles….) et vous ne tarderez pas à accueillir des papillons…comme à la campagne ! A vous de jouer…

Save

Save

Save

2 commentaires pour “Testés et approuvés : Les plantes en pot pour les balcons et les terrasses

Laisser un commentaire