Prenons soin de nos rosiers !

rosiers

Mai est le mois des floraisons par excellence. Tout s’accélère au jardin, et les reines en sont bien sûr les belles roses. De toute couleur et de toute occasion, jeunes ou anciens, les rosiers ont tant à offrir…Et nous redécouvrons avec plaisir leur doux parfum en fermant les yeux…Mais, soyons attentifs ! Mai est aussi le mois où beaucoup de dangers guettent, menaçant ainsi l’équilibre et la beauté de nos arbustes préférés. Rouille, pucerons, blanc, chancre…L’ennemi est là et bien là, à nous de prendre les devants pour le contrer.

Bilan sur les aspects à ne pas négliger pour garder nos rosiers en pleine forme

Tout d’abord, il faut avoir à l’esprit qu’un rosier qui grandit dans de bonnes conditions a beaucoup moins de risques d’être victime de maladies ou d’attaque de parasites. La solution va donc à la prévention, et non au curatif. Mais ceci de manière raisonnable et équilibrée : l’excès de soin affaiblit également le végétal, qui ne peut alors se défendre correctement.

La prévention se cible sur plusieurs points importants :

  • Garder le sol propre : éliminez liserons et autres adventices qui attirent les insectes nuisibles, par un simple désherbage à la main.
  • Privilégier le passage de l’air : taillez branches en surnombre, de sorte à aérer le centre du rosier, afin que toutes les parties aient accès au soleil.
  • Apporter un soin minutieux aux nouveaux venus : les rosiers plantés dans l’année sont plus fragiles. Arrosez généreusement une fois par semaine en évitant le feuillage, et en cas de sécheresse prolongée.
  • Limiter les arrosages pour les rosiers bien établis : au contraire, cela le rendrait plus chétif et fragile.

 

rosier taille bouture
Le dernier point consiste à surveiller l’état général de vos rosiers : tâches noires (marsonia) ou feutrage blanc (oïdium) sur les feuilles , tâches rouges-orangées (rouille), boutons et feuilles attaquées (pucerons)…tous ces indices doivent vous alerter sur la bonne santé des arbustes, et il vous faudra agir rapidement. Des méthodes douces existent, comme le savon noir en pulvérisation qui est très efficace contre les pucerons. Pour les autres, bouillie bordelaise et souffre devraient suffire à éradiquer les maux. Mais attention à vos animaux…

Enfin pensez aux bonnes associations : les lavandes et les soucis repousseront les pucerons !

 

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire